Réfléchissons ensemble pour mieux respirer et bien circuler







La pollution de l’air impacte fortement notre environnement 

La qualité d’air que nous respirons dans la métropole est dégradée par plusieurs composants dangereux pour la santé, parfois même à faible dose. Les principaux sont les particules fines (PM10 et PM2.5), le dioxyde d’azote (NO2), ou encore l’ozone troposphérique (O3). 

Ces polluants sont produits principalement par quatre grandes activités humaines : les transports, l’industrie, le chauffage et l’agriculture. 

Cette pollution de l’air entraîne le développement de maladies cardio-vasculaires, respiratoires ou encore neurologiques. Elle provoque chaque année la mort prématurée d’environ 40 000 personnes en France, selon Santé Publique France (2021). Lyon est particulièrement touchée. En 2019, notre agglomération a connu le plus de jours de dépassement des seuils de pollution, avec 45 jours en alerte rouge. 66% du dioxyde d’azote provient du trafic routier, essentiellement des véhicules diesel. 

En raison du dépassement récurrent des seuils de pollution au dioxyde d’azote et aux particules fines dans une douzaine d’agglomérations, dont Lyon. L’État s’expose à de lourdes amendes (contentieux judiciaires en cours auprès de la Cour de justice de l’Union Européenne et du Conseil d’État.). Dans ce contexte, la loi d’orientation des mobilités (LOM) de décembre 2019 a rendu obligatoire la création de zones à faibles émissions (ZFE) dans les agglomérations où les normes de qualité de l’air sont enfreintes. Lyon en fait partie pour le dioxyde d’azote et les particules fines. 



Une Zone à Faibles Émissions (ZFE), qu'est ce que c'est ?

Une ZFE est une zone géographique définie dans laquelle les véhicules les plus anciens et les plus polluants n’ont plus le droit de rouler ni de stationner. Pour être efficace, le dispositif comprend des mesures de contrôle et des mesures d’accompagnement, en faveur de l’acquisition de véhicules moins polluants ou de solutions de mobilité alternatives.



Le projet de la métropole de Lyon :

La Métropole de Lyon n’a pas attendu les injonctions de l’État pour agir. Le 1er janvier 2020, elle a instauré une première ZFE, ciblée sur les véhicules poids-lourds et les véhicules utilitaires légers à usage professionnel. Les véhicules classés Crit’Air 5, 4 et non classés ont été interdits. Depuis le 1er janvier 2021, la restriction d’accès a été étendue aux vignettes Crit’Air 3.


La ZFE en place concerne les communes de Lyon, Villeurbanne, Vénissieux, Bron et Caluire-et-Cuire selon les limites suivantes :

  • Au nord par la limite communale de Caluire et par le boulevard périphérique nord de Lyon (BPNL) dans le 9e arrondissement de Lyon
  • A l’est et au sud par le boulevard périphérique Laurent Bonnevay
  • A l’ouest, par les limites administratives de la commune de Lyon.


Ce dispositif a permis de sensibiliser plus fortement les acteurs économiques aux impacts de leurs choix de motorisations. La ZFE actuelle reste néanmoins d’une efficacité limitée sur le problème de la pollution de l’air, ne touchant environ que 15% des véhicules.

>> Pour tout savoir sur la ZFE actuelle


Dans ce contexte, les élus de la Métropole ont délibéré, le 15 mars 2021, pour un projet d'amplification de la ZFE actuelle, qu’ils souhaitent mettre en œuvre dans les prochaines années. L’extension aux véhicules des particuliers est actée, ainsi que deux jalons : 

  • En 2022, l’interdiction des véhicules particuliers classés Crit’Air 5 ou non classés sur le périmètre de la ZFE actuelle.
  • À partir du 1er janvier 2026, la sortie du diesel sur un périmètre central à définir, c’est-à-dire la réservation de ce périmètre aux véhicules classés Crit’Air 0 et 1.


Le projet d'amplification de la ZFE de la Métropole de Lyon poursuit 3 objectifs principaux : 

  • Améliorer la qualité de l’air
  • Protéger les habitants les plus exposés à la pollution
  • Inventer de nouvelles solutions de mobilité au service de tous


Pour définir les modalités de mise en œuvre et les mesures d'accompagnement de ce projet, une grande concertation est organisée du 3 septembre 2021 au 5 février 2022.


Pour en savoir plus :

>>> Téléchargez le dépliant de présentation


>>> Téléchargez le dossier de concertation >>>


--------------------------


Pour une ZFE efficace, écologique et solidaire : je m'exprime !


Sur quoi porte cette concertation?

La concertation doit permettre de construire les règles et toutes les solutions permettant à la ZFE d’être efficace contre la pollution de l'air tout en préservant la mobilité de toutes et tous. Les avis et propositions sont particulièrement attendus sur :

  • Les solutions de mobilité à développer pour offrir une alternative à la voiture dans un maximum de cas ;
  • Les solutions de financement pour un véhicule propre ;
  • Les situations justifiant une dérogation de circulation ;


Qui peut participer ?

Toute personne qui habite, travaille ou vient régulièrement en visite sur le territoire de la Métropole de Lyon : tous les Grands Lyonnais bien sûr, mais aussi les habitants des territoires voisins (communes limitrophes du Rhône, de l’Ain, de la Loire, de l’Isère…)


Comment participer ?

Du 3 septembre 2021 au 5 février 2022, vous avez la possibilité de vous informer, débattre, questionner, donner votre avis et faire des propositions ! Vous pouvez profiter des modalités suivantes :

  • suivre sur la plateforme les rencontres mobiles avec les habitants dans 21 lieux différents de l’agglomération
  • répondre à un questionnaire en ligne ou lors de une des rencontres mobiles
  • poser toutes vos questions au maître d'ouvrage 
  • faire des propositions, réagir à celles d'autres citoyens
  • vous informer lors des réunions et ateliers thématiques : alternatives à la voiture individuelle, aides à l’acquisition des véhicules moins polluants, dérogations à envisager 
  • Organiser vos propres réunions et moment d'échanges en vous procurant le kit de concertation.
  • découvrir les formations et l’avis complet du panel citoyen, une assemblée d’habitants tirés au sort


Un panel citoyen pour éclairer la prise de décision

L'ensemble de vos contributions alimentera la réflexion d'un panel de 30 citoyens qui se formera au sujet afin de formuler un avis sur le projet d’amplification de la ZFE. Cet avis citoyen viendra compléter le bilan de la concertation et les études techniques pour permettre à la Métropole de Lyon de prendre des décisions éclairées sur le dispositif qui entrera en vigueur à partir de juillet 2022 et les années suivantes.


La CNDP veille à la qualité de la concertation

La Métropole de Lyon a sollicité la Commission Nationale du Débat Public pour veiller au bon déroulement de la concertation. Cet organisme indépendant a désigné deux garants (Messieurs Jean-Louis Laure et Jacques Roudier) qui s’assureront de la qualité des informations diffusées comme de la prise en compte de l’ensemble des avis exprimés.


Plus d'informations:

Participants 2778 Inviter